1 739 262 visites 3 visiteurs

Marie Schepers : "L'école de football est vraiment importante pour le club !"

5 juillet 2013 - 11:21

Retour sur une saison d'enfer avec la responsable de l'école de football du FCFHB !

Interview de Marie Schepers, responsable de l'école de football du FCFHB


Bonjour Marie. L’école de football du FCFHB que tu diriges a vécu une saison riche. Le club avait engagé une équipe en critérium U11 et U13, les U7 ont disputé de nombreux plateaux, sans oublier l’officialisation de la labellisation. Comment as-tu géré cela toute la saison ?

 

"C'était une superbe saison sportivement et humainement ! La gestion n'a pas été toujours évidente, surtout au début avec l'arrivée d'une quinzaine de petites mais cela nous a permis de constituer nos groupes. Les filles ont pu évoluer dans leur catégorie d'âge et à leur niveau. J'ai pu compter sur la présence régulière de toutes les joueuses, des éducatrices, et sur un très bon suivi des parents. Sans eux, tout aurait été plus compliqué. Le week-end, lorsque j'étais en déplacement avec l’équipe première, il fallait gérer mon absence. J'ai pu compter sur les éducateurs des autres catégories qui étaient toujours là pour nous aider : Kévin Boquet, Ilhem Melhouf, et Guillaume Demy. La labellisation est vraiment une récompense pour le staff et les joueuses, pour le travail effectué depuis deux ans et nous n'allons pas en rester là. L'école de football est vraiment importante pour le club !"

                             

Dans ton interview décalée de Décembre, tu avais dégagé plusieurs principes que tu voudrais transmettre à tes joueuses, comme « apprendre les bases techniques et tactiques, leur apprendre à jouer collectivement (jeu à 2, jeu à 3, jeu en mouvement, l'enchaînement de taches, défensivement la zone, le replacement, le fait de ne jamais lâcher, etc…) » Tu connais par cœur toutes les licenciées de l’école de football. Globalement, penses-tu que les joueuses ont évolué dans ces différents domaines ?

 

"Oui, je pense que globalement, beaucoup de principes ont été assimilés mais il faut sans cesse les rappeler pour que cela rentre. Elles ont souvent tendance à retomber dans leurs travers mais c'est cela qui rend intéressant notre travail d'éducateur. Elles ont toutes évolué mais à des degrés différents :

- les U6/U7 ont évolué surtout dans la maîtrise du ballon et certaines se sont bien extériorisées, ce qui n'était pas gagné avec les petites de cinq ans.

- en U8/U9, elles se sont détachées de la grappe, commencent à jouer ensemble et à bien s'écarter de la porteuse. Cette catégorie a fait belle impression sur les différents plateaux.

- les U10/U11 doivent encore progresser dans les placements et déplacements, et sont encore très individuelles. Mais il y a un excellent état d'esprit et de la qualité dans ce groupe.

- les U12/U13 ont assimilé certains principes de la zone, du jeu à 2, jeu à 3. Elles ont vraiment fait des matches intéressants dans le jeu, et parviennent à en produire, contrairement à certains de leurs adversaires qui ne sont que dans le duel ! Mais il y a encore beaucoup de boulot dans les mentalités, notamment dans le dépassement de soi et la détermination qui, pour moi, commencent à être importants à cet âge."

 

Comme toutes les catégories du club, tu as subi l’interminable trêve hivernale. Qu’as-tu fait pour combler les moments où les matches étaient reportés ?

 

"Les rencontres étaient remplacées le plus souvent par des entraînements en salle étant donné que notre terrain synthétique n'est pas encore rénové. Nous avons aussi bénéficié des terrains synthétiques de notre partenaire "Footsal Arras", même si le transport des joueuses jusque St-Laurent Blangy n’a pas toujours été facile. Elles n'avaient donc plus qu'un seul entraînement par semaine et le stage hivernal. J’espère qu'avec l'arrivée du nouveau terrain synthétique, tous ces problèmes hivernaux se termineront."

 

Le nombre de licenciées fréquentant l’école de football au FCFHB augmente constamment depuis maintenant deux saisons. Quelles sont les actions mises en place pour faire connaître le club aux alentours ?

 

"Nous organisons des stages deux fois par ans (à Noël et à Pâques) ouverts à toutes les filles souhaitant découvrir le club, ainsi que des journées portes ouvertes. Nous mettons des annonces dans tous les réseaux sociaux et faisons venir les copines des joueuses. De plus, nos apparitions sur les terrains de plus en plus fréquentes (grâce à nos cinq équipes de jeunes joueuses) font connaître le club dans le département et la région. Les filles que nous rencontrons sur les terrains en mixité sont donc au courant de l’existence de nos équipes exclusivement féminines."

 

La saison 2013-2014 va vite arriver et tu l’as certainement déjà préparée. Comment l’envisages-tu et que vas-tu changer par rapport à la saison écoulée ?

 

"De nombreuses choses vont évoluer, notamment dans l'encadrement où énormément de joueuses de l’équipe première veulent s'investir. Avec l'augmentation de l'effectif, nous avons eu du mal à suivre cette année. Les filles vont se former pour pouvoir intervenir avec les petites. Nous allons essayer de mettre deux éducateurs par équipe (une joueuse diplômée + un éducateur), pour que même en cas de déplacement, les jeunes joueuses aient un éducateur référent toujours présent. Il y a également des parents qui vont s'investir en tant que dirigeants pour donner un coup de main aux éducateurs. J’ai plusieurs idées pour la saison prochaine :

- une meilleure répartition des séances d'entraînement pour que les petites évoluent dans les meilleurs conditions possibles.

- un suivi régulier des séances hebdomadaires de chaque catégorie en respect avec les planifications

- des réunions éducateurs régulières afin de soulever d'éventuels problèmes, de voir ce qui fonctionne ou non pour faire évoluer les jeunes et la structure.

De plus, un gros travail sur les mentalités va être effectué à tous les étages : la rigueur, la ponctualité, l'application, le dépassement de soi, la concentration, la détermination et le respect en général. Il faut éduquer nos joueuses dès le plus jeune âge, notamment dans l'état d'esprit. Il faut faire les efforts pour obtenir ce que l’on veut. De nos jours, nous avons trop tendance à tout leur apporter sur un plateau et ce n'est pas leur rendre service, sur le terrain comme en dehors. Dans la catégorie U12/U13 par exemple, il faut aussi commencer à leur inculquer l'envie de gagner et un état d'esprit de compétitrice pour les préparer pour les saisons prochaines. Tout donner, ne pas baisser les bras, et mettre ses qualités individuelles au service du collectif. Le talent ne suffit pas. En effet, le résultat compte peu à cet âge par rapport à leur progression personnelle. Perdre contre plus fort ou perdre en ayant tout donné, d’accord. Perdre en se voyant trop belles, et en ne faisant pas les efforts pour le collectif, hors de question ! Cet état d'esprit de détermination et de dépassement de soi leur permettra de progresser et de ne pas se reposer sur leurs acquis. C’est ce qui a cruellement manqué cette saison."

 

Pour finir, un petit mot sur le tournoi à Toulouse disputé par les U13 du FCFHB les 8 et 9 Juin 2013 ?

 

"Une magnifique aventure ! Ma première expérience de ce type avec les petites et je ne regrette pas. Sur le terrain, nos joueuses ont rencontré quelques difficultés car nous avons joué la plupart du temps contre des U15. Elles ont néanmoins pris beaucoup de plaisir et c'était le but de ce tournoi de fin de saison. Elles ont pu jouer contre de grandes équipes, passer une après-midi à l'accrobranche et passer du temps ensemble. L'organisation et l'ambiance étaient au top, nous y retournerons la saison prochaine avec grand plaisir ! Un grand merci à tous les parents pour leur soutien et leur bonne humeur, à Madame Guillaume pour le prêt du bus pour ce voyage, et surtout à mes joueuses pour cette superbe saison passée à leurs cotés ! La saison prochaine s'annonce encore plus belle !"


Source : fcfhenin.footeo.com

Commentaires

Aucun sondage

LE FCFHB SUR FACEBOOK & TWITTER

                                      

@fcfhenin