1 768 835 visites 5 visiteurs

Yannick Ansart : "Tout le mérite en revient aux filles."

14 juin 2013 - 01:58

L'entraîneur de l'équipe première du FCFHB revient avec nous sur la saison écoulée, nous livre ses sentiments sur la performance réalisée par ses joueuses, et nous dévoile quelque peu les coulisses d'une saison inoubliable.

Interview de Yannick Ansart, entraîneur de l'équipe première du FCFHB


Bonjour Yannick. Tout d’abord, comment analyses-tu la saison de rêve réalisée par le FCFHB (champion de Division 2, quart de finale de Coupe de France, meilleure attaque, meilleure défense, meilleure buteuse du Groupe A) ?"

  

"On ne va pas faire la fine bouche, la saison a été remarquable en tous points et à tous les étages du club. Les objectifs fixés en début de saison ont été largement remplis. En ce qui concerne l'équipe première proprement dite, nous savions que notre effectif pouvait accomplir de belles choses, encore fallait-il être épargné par les absences, blessures et suspensions, ce qui a été le cas. Nous avons eu un niveau de performance élevé et régulier chaque week-end. Je pense pouvoir dire que nous avons progressé sur les plans de la justesse technique, les intentions de jeu, la maîtrise de la zone et la maturité car le niveau de la Division 2 nous le permettait. Étant un perfectionniste, le seul petit regret en championnat reste ce match nul à Dijon, alors que nous menions 0-2 à 20 minutes du terme de la rencontre, et qui nous prive au final du grand chelem. En Coupe, le premier quart d'heure du match contre Lyon me reste un peu en travers de la gorge. Même si les Lyonnaises nous étaient supérieures, nous leur avons bien facilité la tâche et elles n'en demandaient pas tant. Cela montre que nous avons encore des progrès à faire notamment sur le maintien de la concentration ainsi que sur l'abord des matches qui sortent de l'ordinaire. Néanmoins, j'avais affirmé à la presse l'an passé à la même époque que nous reviendrions en Division 1 plus forts et avec plus de certitudes dans le jeu, c'est le cas." 

 

La descente de Division 1 en Mai 2012 après neuf saisons consécutives dans l’élite aurait pu entraîner de nombreuses conséquences négatives, notamment sur le plan mental. Comment as-tu fait pour insuffler une nouvelle dynamique à ce groupe et ainsi permettre aux joueuses d’atteindre un tel niveau de performance ?

 

"Dès lors que la relégation a été actée, je me suis très vite projeté sur les perspectives d'avenir. Cette saison en Division 2 n'allait-elle finalement pas être un mal pour un bien en nous permettant de nous reconstruire en profondeur ? C’est donc cette idée que j'ai essayé de faire passer aux joueuses, elles y ont cru et adhéré et je ne peux aujourd'hui que les remercier pour cela. Après, la seule vérité venait du terrain et sur ce point, tout le mérite en revient aux filles. Elles ont écrit leur propre scénario et ont été de brillantes actrices. Le staff et moi n'avons fait que les accompagner dans cette démarche en travaillant au quotidien comme si nous étions au plus haut niveau, en laissant le minimum de place au hasard et en leur martelant des messages forts : respecter tous les adversaires quels qu'ils soient, ne jamais se contenter de ce que nous avons fait même lorsque c'était très bien, toujours viser l'excellence, etc..." 

 

Rester toute une saison en tête de son championnat, et notamment dans le haut niveau, n’est pas si facile que l’on pourrait le croire. L’équipe a-t-elle connu des moments difficiles durant la saison ?

 

"Oui, ce n'est pas aussi évident qu'il n'y parait. Tous les observateurs avaient collé l'étiquette de favori du groupe sur le FCFHB, nous étions prêts à l'assumer surtout après une bonne préparation et des matches amicaux prometteurs. Lors du premier match face à Compiègne, nous étions un peu tétanisés et avons pris la température du niveau de ce championnat de Division 2. Après, je ne parlerai pas forcément de moments difficiles, nous avons bien assumé le fait d'être attendus partout chaque week-end. Notre principal adversaire était nous-mêmes et c’est plutôt en interne, sur la manière dont vivait le groupe, qu'il fallait être vigilant. Nous sommes parfois tombés dans des contextes particuliers et qui pouvaient être de nature déstabilisante (échauffements derrière des buts, sur un city stade et j'en passe...) mais cela nous a plus transcendés qu'autre chose. Nous avons eu aussi légèrement peur que le doute s’installe après notre seul match nul de la saison à Dijon. Avec le recul, nous avons eu là-bas notre fameux "jour sans" comme il en arrive toujours dans une saison."

 

Personnellement, comment as-tu vécu cet exercice 2012-2013 ?

 

"J'étais réellement en opération commando. Aucun droit à l'erreur puisque d'un côté, j'avais une part de responsabilité sur la descente en Division 2, et de l'autre, nous jouions l'avenir du club : si nous ne remontions pas, nous perdions nos U19 nationaux notamment et le club se serait petit à petit éteint. Donc oui, à titre personnel et même si je me suis efforcé de ne jamais le montrer, beaucoup de pression. Mais j'avais tellement envie de rétablir sur le terrain cette justice que les tribunaux ne nous avaient pas rendus (je ne reviendrai pas sur ce sujet mais certains clubs avaient acquis leur place par un "droit indu" selon les termes juridiques...) que je pense avoir transmis cette rage et ce sentiment de revanche aux joueuses. Avec un tel état d'esprit, il ne pouvait pas nous arriver grand chose... Rien de plus motivant que de combattre l'injustice !"

 

Cela fait maintenant deux ans que tu es au FCFHB. Es-tu satisfait de l’évolution du club ? Il est encore trop tôt pour parler d’objectifs pour la saison prochaine, mais peux-tu nous dire quels seront tes principaux champs d’action dans les jours et mois à venir ?

 

"On m'a laissé un champ de ruines, je ne pouvais donc pas faire pire. Je revendique notre côté "club formateur", c'est pour cela que la première chose que j'ai faite quand je suis arrivé a été de mettre en place une équipe d'éducateurs diplômés et compétents dans chaque catégorie, des plus petites aux plus grandes, et de travailler dans une certaine continuité. Le bilan est éloquent : le nombre de licenciés a doublé depuis deux ans, nous avons au moins une équipe dans chaque catégorie d'âge (deux équipes U19, quatre équipes évoluant à 11 : nous sommes l'un des seuls clubs en France à proposer cela), l'école de football est labellisée et les filles y progressent de manière régulière, les U15 franchissent des paliers à chaque sortie et sont championnes du district en futsal, les U19 Nationaux ont été championnes de leur groupe et demi-finalistes du Challenge National, les U19 Ligue en passe d'être sacrées, l'équipe réserve a acquis son maintien, l'équipe première est championne de France de Division 2. Le tableau est idyllique et sur le plan sportif, le travail a été bien fait. Maintenant, il faut s'inscrire dans la durée et se remettre sans cesse en cause mais je sais qu'avec le staff qui m'entoure, cela sera le cas. Sur le plan structurel, le fait que l'ensemble du club soit dorénavant regroupé dans un seul et même complexe avec un terrain synthétique rénové doit continuer à nous faire grandir et permettre d'affirmer une identité club forte. Enfin, petit bémol sur la partie administrative du club, que nous nous efforcerons d'améliorer rapidement afin qu'elle réponde aux exigences d'un club de haut niveau.

 

Pour finir, un message à faire passer à tes joueuses ?

 

"Le plus dur mais le plus beau reste à venir !"


Paroles de joueuses


Aurélie Desmaretz : "L'objectif était clair et défini dès le début de la saison : la remontée en Division 1. Cela a commencé avec le stage à Montguyon qui nous a permis de découvrir les nouvelles joueuses et créer une cohésion de groupe qui aura fait notre force toute la saison. Nous effectuons une bonne préparation et déjà, nous remportons tous nos matches amicaux. Ensuite, la saison se déroule de manière exceptionnelle puisque le constat est que nous remportons 19 de nos 20 matches disputés. C'était loin d'être une tâche facile puisque nous étions attendues à chaque rencontre, mais nous avons confirmé notre statut de favori avec brio. Le travail effectué lors des séances d'entraînement où nous avons été sérieuses et appliquées a porté ses fruits et malgré un premier match gagné mais compliqué à gérer car nous ne connaissions pas le niveau de la Division 2, nous sommes entrées dans ce championnat et nous avons déroulé notre jeu. Notre concentration, notre rigueur ont été des éléments importants dans notre parcours et nous ont permis d'aller remporter des matches où nous étions en difficulté, notamment à Montigny le Bretonneux où nous marquons le but de la victoire à la 84e minute, et à Algrange où nous sommes menées 1-0 et nous parvenons à renverser la tendance dans le dernier quart d'heure en marquant à la 74e minute puis à la 87e minute. La seule fausse note de la saison, c'est ce match nul à Dijon où nous menons au score mais nous nous faisons rejoindre. J'avais beaucoup de déception et de frustration par rapport au déroulement du match et parce que je savais que nous allions le regretter à la fin de la saison. Par la suite, nous avons pu nous tourner sur la Coupe de France avec un parcours en adéquation avec celui vécu en championnat. Les objectifs étaient d'aller le plus loin possible et de ne pas se faire éliminer par une équipe inférieure ou égale à nous, des objectifs à nouveau remplis. Tomber contre Lyon en quarts de finale avec les honneurs devant notre public, c'est ce qui pouvait nous arriver de mieux. En ce qui me concerne, je suis satisfaite de ma saison. Je termine meilleure buteuse du groupe avec 19 buts inscrits en 20 matches. Mais je ne veux pas m'en contenter. Je vais continuer à travailler afin de continuer à être décisive la saison prochaine. Cette saison va rester gravée à vie dans nos têtes. Être invincibles tout au long de la saison, hormis Lyon, peu d'équipes y sont parvenues. Il faut avoir une force mentale hors du commun pour être concentrée jusqu'au bout et se remettre en question en permanence. Dans notre cas, on peut dire que nous avons également été solides compte tenu des conditions d'entraînement difficiles, avec beaucoup de temps passé en salle entre décembre et mars, ce qui entraînait un manque de repères évident le Dimanche. Nous nous en sommes sorties indemnes et avons pu officialiser la remontée en Division 1 dès le mois d'Avril, glaner le titre de champion de France, et atteindre tous nos objectifs secondaires : invincibilité, meilleure attaque, meilleure défense, meilleure buteuse du groupe. C'est une saison formidable !"


Soraya Desmons : "Les filles de l'équipe première ont effectué une saison extraordinaire, avec 19 victoires et 1 match nul. C'est juste exceptionnel ! Elles sont restées invincibles tout au long de la saison et elles ont montré de quoi elles étaient capables en championnat et aussi en Coupe de France avec un très beau parcours. Elles nous ont fait partager leur bonheur à nous les plus jeunes, et ont prouvé qu'en étant sérieuses jusqu'au bout que ce soit à l'entraînement ou en match, elles étaient récompensées avec la remontée en Division 1. Une saison comme celle-ci, c'est très rare. Félicitations !"


Ludivine Willems : "Les filles de l'équipe première ont réalisé une très bonne saison. J'ai pu faire quelques apparitions avec elles, notamment en début de saison, une excellente expérience. Malgré la différence d'âge, les jeunes sont très bien intégrées dans le groupe, avec notamment le stage d'avant-saison en Août qui a permis de créer des liens. Les résultats reflètent l'investissement et l'envie des joueuses de remonter en Division 1. Le parcours en Coupe de France a aussi été bon. Le match qui m'a le plus marquée est le quart de finale contre Lyon, même si je ne suis pas rentrée. Vivre cette expérience avec le groupe, c'est énorme. J'ai hâte d'être à la saison prochaine pour persévérer et continuer dans cette voie."


Léa Declercq : "Nous savions que nous allions être attendues sur tous les terrains puisque nous étions les favoris. Notre premier match était difficile, peut-être à cause du stress du début de saison, mais ensuite nous avons su dérouler notre jeu et se remettre en question à chaque match pour réaliser quasiment un sans-faute sur toute la saison. Notre parcours en Coupe de France a été exceptionnel, je me souviendrai longtemps de notre victoire contre Arras à la dernière minute, et de notre quart de finale contre Lyon où nous avions 0,01 % de chances de passer et nous n'avons pas été ridicules. Qui aurait cru en début de saison que nous serions restées invincibles en Division 2 et quarts-de-finaliste de la Coupe de France ? Personne ! Toutes les filles s'entendent bien dans notre groupe et je pense que cela a joué dans les résultats sportifs que nous avons eu."

 

Camille Dolignon : "De cette magnifique saison de l'équipe première, je retiens particulièrement mes premiers pas en Division 2 à l'âge de 15 ans. Le fait que le coach m'accorde sa confiance malgré mon jeune âge était un grand pas pour moi vers le haut niveau. Je me suis vite sentie à l'aise sur le terrain grâce aux filles expérimentées. Le groupe a un superbe esprit d'équipe, ce qui lui a permis de remporter les matches les plus difficiles. Même contre Lyon en Coupe de France, cet état d'esprit leur a permis de faire bonne figure. L'invincibilité est à l'image de l'équipe qui a bossé dur tout au long de l'année. C'était la meilleure des manières pour remonter en Division 1 !"


Céline Musin : "Une superbe saison avec l'équipe et le staff. Notre objectif était la remontée immédiate. Chaque match a été joué pour le gagner, nous n'avons jamais pris nos adversaires à la légère. Nous avons fait en sorte de creuser l'écart rapidement pour ensuite pouvoir jouer pleinement la Coupe de France, ce qui nous a permis d'atteindre les quarts de finale. Personne n'est resté sur ses acquis et le travail a été constant. En ce qui me concerne, même si sur certaines rencontres j'ai été moins sollicitée, je suis restée concentrée et déterminée à chacune d'entre elles. Les spécifiques avec mon entraîneur gardiennes n'ont jamais été de tout repos et nous avons toujours gardé à l'esprit qu'il fallait bosser pour préparer les échéances futures. Travailler ses lacunes et augmenter ses forces ! L'équipe a énormément progressé dans le jeu produit et a pris conscience de ses points forts. J'espère que nous continuerons sur cette dynamique la saison prochaine pour remplir nos objectifs."


Morgane Duporge : "J'ai passé une magnifique saison malgré les nombreuses blessures subies. Nous avons beaucoup travaillé toute l'année, ce qui nous a permis d'atteindre notre objectif principal, la remontée en Division 1, avec en récompense un très beau parcours en Coupe de France."


Charlotte Blanchot : "C'était ma première saison au club. Elle a débuté avec le stage d'avant-saison à Montguyon qui s'est très bien déroulé, tant sur le terrain qu'en dehors avec une excellente ambiance. J'ai ensuite eu la chance de faire le début de saison avec le groupe et d'avoir du temps de jeu. Sur les premiers matches, il y avait de la pression puisqu'il y avait l'objectif de la remontée dans les têtes, et pour ma part, une envie de bien faire. Nous pouvons être fières de la saison réalisée, le groupe est resté invaincu et a réalisé une magnifique saison !"


Théa Greboval : "Pour ma première année dans un club féminin, je peux dire que cela s'est très bien passé. Le premier contact avec les joueuses s'est fait à Montguyon lors du stage d'avant-saison. Cela a été une très bonne semaine tant au niveau footballistique que relationnel. Au cours de la saison, j'ai pu faire quelques apparitions avec l'équipe première et j'ai pu ressentir un véritable esprit d'équipe et une cohésion de groupe. La saison a été remarquable, les filles ont décroché le titre de champion de France de Division 2 et ont su rester invaincues. À cela s'ajoute un excellent parcours en Coupe de France. C'est une très belle réaction après la relégation vécue l'an passé, et le meilleur moyen de montrer par le terrain ce qu'elles valent. Des joueuses qui n'ont pas hésité à venir nous supporter, nous encourager à de nombreuses reprises en U19 Nationaux, et cela a joué dans notre réussite cette saison. C'est la preuve de cette forte cohésion de groupe."


Marine Julian : "J'ai principalement fait ma saison en U19 Nationaux mais j'ai pu faire une apparition en fin de saison avec l'équipe première. C'était mon premier match à ce niveau et elles ont su m'intégrer et me mettre dans l'ambiance du groupe. Malgré leur déception vécue suite à la relégation de l'an passé, elles ont montré ce qu'elles valaient vraiment en finissant premières et en décrochant le titre de champion de France. Même en étant promues depuis longtemps, elles ont su garder un bon état d'esprit et remplir tous leurs objectifs. Le travail à l'entraînement a payé ! Je suis très contente d'avoir participé à cette saison qui a été une réussite. Il y a une très bonne ambiance et un redoutable esprit d'équipe au FCFHB. Pour preuve, les plus grandes sont venues nous soutenir plusieurs fois dans la saison en U19 Nationaux, notamment dans les matches importants, et cela nous a poussées à les gagner."


Léa Dupuis : "J'ai fait deux apparitions dans le groupe contre Bischheim et Gravelines, et c'était une récompense à mon travail. J'ai par moments été stressée mais j'ai été mise en confiance par le groupe. Les filles ont énormément travaillé pour atteindre cette première place et rester invaincues durant toute la saison. Félicitations à elles !"


Charlotte Blanchard : "C'est impressionnant d'avoir réalisé une telle saison. Championnes de France, invaincues et quarts-de-finaliste, il n'y a pas d'autres mots. Ce n'est pas un exploit car cela voudrait dire que nous n'avions pas d'objectifs précis, mais c'est une véritable performance !"


Marie-Charlotte Léger : "Bonne saison avec l'équipe, avec une superbe ambiance dès le début de la saison lors du stage à Montguyon jusqu'à la fin de saison avec la remontée en Division 1 !"


Estelle Ancemot : "Une saison très riche en émotions pour l'équipe première. Être invaincues et championnes de France de Division 2, c'est juste grandiose ! La force collective du groupe a fait la différence pour remporter les matches contre les concurrents directs et assurer les victoires toute la saison. Félicitations aux joueuses et au staff !"


Clara Marcinkowski : "Félicitations pour cette magnifique saison et le superbe parcours en Coupe de France. C'est mérité car les filles ont un très bon état d'esprit. J'ai joué une rencontre en Division 2 et il y avait une bonne ambiance et une excellente entente entre les joueuses."


Justine Mellin : "Le début de saison était compliqué, avec un peu d'appréhension car nous démarrions le championnat en tant que favoris. Et toutes les équipes voulaient nous faire tomber. L'objectif de la remontée immédiate nous motivait et à cela s'est ajouté l'objectif de rester invaincues. C'est ce qui a fait notre force, tout faire pour les remplir. Se dire qu'en une saison complète, seul l'ogre Lyonnais en Coupe de France est parvenu à nous faire chuter, c'est énorme. Quand on sait également que les conditions d'entraînement n'ont pas toujours été correctes, que l'ambiance dans le stade, que ce soit à domicile ou à l'extérieur, n'était pas terrible, cela renforce la portée de notre performance. Une saison comme celle-ci restera gravée à vie dans nos têtes. Quoi qu'il arrive, Hénin restera Hénin ! "


Pauline Cousin : "Nous avons réalisé une excellente saison et rempli notre objectif initial en remontant en Division 1 un an après l'avoir quittée. En plus de ça, nous réussissons à rester invincibles toute la saison en championnat et atteindre les quarts de finale de la Coupe de France. Le groupe était quasiment le même que la saison dernière, ce qui a facilité la tâche. Nous avons pris beaucoup de plaisir à imposer notre jeu à chaque match. Le travail a payé avec ce titre de champion de France de Division 2 et c'est une jolie récompense pour tout le club. Cette saison nous a mises en confiance mais il ne faut pas s'arrêter là. Une nouvelle saison nous attend l'année prochaine et il ne faudra pas faire les mêmes erreurs que la saison dernière."


Aline Gossart : "Magnifique saison au club, championnes de France de Division 2 et du groupe Nord en U19 Nationaux, c'est juste parfait et nous ne pouvions pas rêver mieux. Félicitations à toute l'équipe et au staff pour tout ce qu'il a fourni à nous les joueuses pour nous mettre constamment dans des bonnes conditions. Derrière, cela nous a permis d'obtenir ces jolis résultats en championnat et en Coupe de France. Je voulais surtout signaler l'ambiance entre nous. Joueuses de l'équipe première et joueuses U19, nous sommes un groupe de copines et notre force vient de cela ! Personnellement, je m'entraînais avec les filles de l'équipe première la semaine et jouais avec les U19 Nationaux le week-end, et je n'ai senti aucune différence. Les filles sont accueillantes et nous intègrent rapidement. "Force de frappe - Esprit d'équipe" : voilà la phrase que je retiens de cette saison !"


Source : fcfhenin.footeo.com

Commentaires

Aucun sondage

LE FCFHB SUR FACEBOOK & TWITTER

                                      

@fcfhenin