Un Lyon impérial dompte le FCFHB !

4 mai 2013 - 23:09

Les Héninoises regretteront longtemps leur début de match manqué et ces trois buts encaissés en moins d'un quart d'heure.

Quart de finale Coupe de France (27-04-2013)

18h - Stade Birembaut

FCF HÉNIN-BEAUMONT(Division 2) 0-6 O. LYON(Division 1)

 

C'est donc le champion de Division 1 qui aura été la première équipe à faire tomber le FCFHB cette saison en l'éliminant de la Coupe de France au stade des quarts de finale. Si l'issue de la rencontre est plus que logique par rapport à la supériorité Lyonnaise affichée sur le papier, le terrain a prouvé que les Héninoises ne déméritaient pas, mais ces dernières se sont battues elles-mêmes en commettant des erreurs impardonnables face à ce genre de formations, et que l'armada offensive Rhodanienne n'a pas tardé à faire payer.

Dès le début du match, et devant près de 2 500 spectateurs, les Lyonnaises imposaient leur rythme pour étouffer les Héninoises. Prévenues de ces entames tonitruantes, les joueuses locales ne pouvaient toutefois pas empêcher leurs adversaires de s'approcher de leur but. Sur un coup franc d'Élise Bussaglia, Amandine Henry plaçait sa reprise de la tête juste au-dessus de la cage Héninoise. Sur le ballon suivant, Gwenaëlle Devleesschauwer commettait l'irréparable en loupant son contrôle devant Eugénie Le Sommer. Cette dernière partait seule défier Céline Musin. La sortie de la gardienne Héninoise obligeait l'attaquante Lyonnaise à la dribbler, mais dans son élan, Céline Musin lui touchait le pied. L'arbitre sifflait et désignait le point de penalty, et Amandine Henry ouvrait le score en croisant son tir (0-1, 5'). Ce qui était tant redouté était arrivé. À peine le temps de se ressaisir, Elodie Thomis accélérait sur le côté droit et débordait aisément Marine Dafeur. Son centre était coupé au premier poteau par Laëtitia Tonazzi qui doublait la mise (0-2, 6'). La machine Lyonnaise était lancée et semblait inarrêtable, tandis que les Héninoises étaient complètement tétanisées. Elodie Thomis s'offrait un nouveau raid sur l'aile droite et obtenait un coup franc le long de la ligne de sortie de but. Sonia Bompastor envoyait le ballon dans la surface en direction de Wendie Renard qui manquait de peu le ballon, mais Laura Agard suivait et poussait le ballon au fond des filets (0-3, 11'). À ce moment de la partie, la question que tout le monde se posait était de savoir combien de buts le FCFHB allait encaisser après ces désastreuses quinze premières minutes. Il fallait attendre la fin de ce quart d'heure fatal pour voir les Héninoises se reprendre avec un centre de Marie Schepers que Sarah Bouhaddi boxait hors de sa surface. Vexées, elles se décidaient enfin à réduire les espaces entre les lignes et être plus proches de la porteuse de balle pour stopper l'hémorragie. Dès lors, même si la possession de balle restait en faveur des visiteuses, les occasions se faisaient plus rares. Céline Musin se signalait en repoussant une tentative d'Elodie Thomis dans un angle fermé. Hénin était bien revenu dans la rencontre, gagnait de plus en plus de duels, ce qui contrariait les Lyonnaises. Les minutes défilaient jusque la mi-temps, et on sentait un goût d'inachevé chez les joueuses de Patrice Lair, pendant que les Héninoises ruminaient toujours leur mauvaise entame.

La deuxième période commençait avec le désir côté Héninois de contrecarrer encore la puissance offensive Lyonnaise renforcée par les entrées en jeu de Louisa Necib et Lotta Schelin. Comme à son habitude, Lyon partait fort, mais Hénin se mettait au diapason et suivait l'intensité proposée. Eugénie Le Sommer relançait les hostilités en frappant à l'entrée de la surface après une remise de Lotta Schelin mais cela n'était pas cadré. Puis, sur un contre rapidement mené par la capitaine Héninoise Aurélie Desmaretz, Pauline Cousin était servie en profondeur et tirait dans les bras de Sarah Bouhaddi. C'était la première occasion nette pour les Héninoises et cela montrait bien qu'elles faisaient plus que résister au collectif Lyonnais. Cependant, celui-ci restait dangereux, et Céline Musin sortait le grand jeu à deux reprises, d'abord sur une sortie parfaite dans les pieds de Lotta Schelin, puis en réalisant une parade réflexe impressionnante sur une reprise de Laëtitia Tonazzi dans les six mètres. Hénin ne se contentait pas de défendre, et en réaction immédiate à ces deux situations, se procurait une seconde occasion par l'intermédiaire d'Aurélie Desmaretz suite à une passe millimétrée de Léa Declercq. La meilleure buteuse Héninoise en championnat parvenait à tirer en bout de course malgré le retour de Wendie Renard, mais le ballon était capté par Sarah Bouhaddi. On retrouvait quelques minutes plus tard la capitaine Héninoise de l'autre côté du terrain avec un sauvetage sur la ligne de but après un corner repris de la tête par Amandine Henry. Mine de rien, les Héninoises parvenaient toujours à tenir ce score à l'entrée du dernier quart d'heure. Sauf que physiquement, cela devenait compliqué pour les joueuses de Yannick Ansart après les nombreux efforts effectués. Sur un énième ballon en direction de Lotta Schelin, l'attaquante Suédoise prenait de vitesse Charlotte Blanchard et enchaînait contrôle de la poitrine - frappe croisée dans le petit filet opposé (0-4, 75'). Un geste de grande classe qui sonnait le glas des espoirs Héninois dans ce match et annonçait des dernières minutes difficiles. Les Héninoises serraient les dents, mais devaient s'incliner à deux nouvelles reprises. C'était d'abord Eugénie Le Sommer qui recevait un centre de Lara Dickenmann et profitait d'une intervention aérienne manquée de Céline Musin pour conclure de près (0-5, 80'), puis Lara Dickenmann inscrivait le dernier but en force après une percée d'Eugénie Le Sommer en plein coeur de la défense Héninoise (0-6, 87'). La partie se terminait sur ce score, ce qui entérinait la qualification de l'O. Lyon en demi-finale de la Coupe de France.

L'ampleur du score n'atténue pas les regrets des Héninoises d'avoir raté leur début de match. En tenant tête aux Lyonnaises de la 15ème minute à la 75ème minute sans prendre de but et en proposant une opposition intéressante que ce soit dans les duels et dans le jeu, tenir le 0-0 beaucoup plus longtemps aurait pu faire douter les Lyonnaises. Malheureusement, les Héninoises pourront s'en vouloir d'avoir commis des erreurs très tôt dans la partie. Cependant, cela reste une bonne idée de ce qui les attend la saison prochaine en Division 1. Avant cela, il reste trois matches de championnat pour finir de la meilleure des façons cette saison exceptionnelle.

 

Source : fcfhenin.footeo.com

Commentaires

Aucun sondage

LE FCFHB SUR FACEBOOK & TWITTER

                                      

@fcfhenin