1 824 025 visites 3 visiteurs

D1 : Hénin-Beaumont, un « vent nouveau »

12 septembre 2011 - 19:21

Yannick Ansart qui remplace Philippe Piette sur le banc d’Hénin assure avoir instauré « une nouvelle dynamique ». Celui-ci veut d’abord obtenir le maintien avant de se « refixer des objectifs ».

« Si on veut se donner les moyens de nos ambitions, il faut faire quelque chose à Yzeure ». Yannick Ansart, le nouveau coach, l’avait annoncé. Et si Hénin ne l'a pas emporté dimanche (1-1), le club démarre plutôt bien avant de recevoir Lyon, puis Juvisy !« Au final, la prestation est très correcte, emballante parfois, les filles ayant appliqué les consignes mais sans, hélas, convertir les occasions ».Mais tout n'a pas été rose durant l'intersaison avec le départ de plusieurs joueuses clés mais aussi celui de Philippe Piette, l’ancien coach. Et comme si ça ne suffisait pas, la mairie d’Hénin s’en est mêlée : « La préparation s’est bien passée hormis le fait qu’on était juste au niveau des terrains puisque la Ville d’Hénin a décidé de refaire ses terrains en plein mois d’août ! Il y a des jours où l’on apprenait quelques heures avant l’entraînement que l’on n’avait pas de terrains. Il a fallu se replier sur des communes environnantes, ça a été un peu particulier », raconte Yannick Ansart. Une situation inédite que le groupe a su gérer : « Le propre d’un entraîneur, c’est de s’adapter mais le plus gros du mérite revient aux filles. Elles n’ont jamais bronché, jamais rien dit, même si parfois elles se sont entraînées sur des synthétiques anciennes générations. Je ne peux que les féliciter pour leur comportement »

Pauline Crammer qui voulait, dans un premier temps, quitter Hénin est finalement restée

Côté recrutement, les départs rapides et l’arrivée tardive de Yannick Ansart ont compliqué les choses. Ainsi Julie Debever (Juvisy), Marion Mancion (Juvisy) ou encore Laurie Dacquigny (Arras) sont parties sous d’autres cieux et ont été remplacées par des filles qui évoluaient jusqu’à présent en D2 à Leers, Rouvroy ou Templemars-Vendeville. « Avec quatre semaines de recul, les filles que l’on a recrutées peuvent tout à fait compenser ces départs. Je suis même persuadé qu’une joueuse comme Tiffany Monsauret pourra être l’une des bonnes surprises. En tout cas, les départs ne seront pas une excuse », confie Yannick Ansart. Pauline Crammer, 1 sélection avec les A, qui voulait, dans un premier temps, quitter Hénin est finalement restée même si l’accord reste « fragile ».

"La grande majorité des joueuses attendait un changement, un vent nouveau"

 

Avec un effectif légèrement chamboulé, l’objectif sera bien sûr le maintien avant de se « refixer des objectifs ». En tout cas, Yannick Ansart est confiant : « Je signe tout de suite pour une bonne sixième place. Je ne suis pas pessimiste. »L’ambiance semble aussi avoir changé et la rupture paraît avoir fait du bien : « La grande majorité des joueuses attendait un changement, un vent nouveau. Dans leurs têtes, ça leur a fait du bien. Le fait d’avoir instauré une nouvelle dynamique, une nouvelle identité de jeu, je pense que si la mayonnaise prend assez vite, on peut avoir de bonnes surprises. » Et pour aller plus haut, Hénin, qui n’a marqué que 19 buts la saison dernière, aimerait améliorer son ratio buts marqués/occasions de but : « Lors des matches amicaux, on se crée énormément d’occasion et on marque très peu. Si on arrive à marquer 50% de nos occasions, on peut espérer de belles choses. » Le coach travaille aussi sur des aspects tactiques qui avaient été « dénigrés » par le passé : « Quand j’ai repris l’équipe il y a plus d’un mois, certaines notions au niveau de la zone n’étaient pas du tout acquises. C’est loin d’être parfait mais on y travaille. » 

Thibault Simonnet

Cliquez ICI pour accèder à l'article sur footofeminin

Commentaires

r W 14 septembre 2011 22:54

Curieux comme on occulte le résultat de Lyon...La défaite en soi était prévisible, l'ampleur du score moins... Surtout si on considère le bon résultat à la mi-temps et la marque finale. Comment une équipe qui a si bien résisté pendant 45 minutes peut-elle encaisser 8 buts en autant de temps ( 1 toutes les 5 minutes...si on ne tient pas trop compte des inévitables arrêts de jeu ). J'attendais des explications, des commentaires du coach - on nous les avait promises - mais je n'ai rien trouvé. Ceci dit, on ne rencontrera pas Lyon à chaque week-end et des jours meilleurs viendront... sûrement!

Aucun sondage

LE FCFHB SUR FACEBOOK & TWITTER

                                      

@fcfhenin