1 799 428 visites 3 visiteurs

Interview : Philippe Piette (fff)

16 septembre 2010 - 20:18

 Philippe Piette
D1 Féminine

Piette : "Réaliser des coups"

Après avoir signé la performance de la 1ère journée en ramenant le nul de Juvisy (1-1), le FCF Hénin-Beaumont va désormais s'attaquer à "l'ogre" lyonnais dès dimanche à domicile dans le cadre du Championnat de D1 Féminine. Avant ce rendez-vous, Philippe Piette (photo), à la tête de l'équipe depuis quatre ans, revient sur le début de parcours de ses joueuses et sur les conditions parfois délicates de préparer son groupe.

Philippe, votre équipe a réussi une très belle entrée en matière avec ce nul ramené de Juvisy.
"Pour la confiance, c'est vraiment parfait. Ce score de 1-1 me semble mérité car en première période, on a eu beaucoup d'occasions. Revenir aux vestiaires en menant au score n'aurait pas été injuste. Ensuite, même après le but de Juvisy et bien que réduit à dix, le groupe a continué d'y croire. Il a été récompensé par cette égalisation dans les arrêts de jeu. En quatre ans ici, c'est la première fois que je prends des points face à Juvisy, toujours qualifié en Coupe d'Europe ! C'est un très bon résultat."

Quels sont les objectifs du club pour votre huitième saison consécutive en D1 ?
"Comme toujours, tenter de se classer dans la première moitié de tableau, être à la bagarre pour les places d'honneur derrière des clubs comme Lyon, Montpellier, Paris ou Juvisy. Le but est de pérenniser le club à ce niveau. Notre régularité nous l'a permis jusqu'à présent, alors il faut continuer. Financièrement, on ne peut pas rivaliser sur une saison entière avec les clubs de haut de tableau. Par contre, sur un match, l'exploit est possible. L'an dernier, on avait mis fin à une série d'invincibilité de 3 ans pour l'Olympique Lyonnais. C'est aussi une grosse fierté."

Votre groupe a l'avantage de bien se connaître.
"C'est vrai que les filles évoluent depuis pas mal de temps ensemble. Notre force, c'est d'avoir pu conserver ce noyau dur. Quand je suis arrivé au club il y a quatre ans, je suis reparti de zéro en lançant des jeunes de 16-17 ans dans le grand bain. Elles ont pris de l'expérience depuis mais surtout, ont décidé saison après saison de nous rester fidèles. L'effectif a été façonné petit à petit et ne cesse de progresser. Pour les garder, il faut désormais avancer, ce qui n'est pas toujours le cas."

Pour quelles raisons ?
"On a des problèmes d'infrastructures pour trouver des terrains d'entraînement. Du coup, au lieu de quatre séances hebdomadaires, seules deux peuvent avoir lieu sur des stades qu'il faut trouver au dernier moment. Ce n'est pas toujours facile. Localement, on manque de soutien et c'est frustrant car on est la seule équipe de la ville à évoluer en Championnat National, toutes disciplines confondues. C'est un peu usant. Comme j'ai dit aux joueuses, c'est pour cela qu'il faut vraiment faire une superbe saison pour faire bouger les choses."

Commentaires

Aucun sondage

LE FCFHB SUR FACEBOOK & TWITTER

                                      

@fcfhenin